• Gueule d'ange

    Il y a bien un peu de diable en Vous... 

    t'as les yeux qui pétillent

    Et t'as les mains qui brillent

    t'as la gueule d'un ange de comptoir, de bistrot bien aimé

    t'as les joues un peu rouge 

    les genous écorchés

    tu te donnes des airs un peu durs pour cacher qu't'es fragile

    t'es une fille de rengaine

    t'es une fille de dégaine

    fais tomber ta casquette

    et détache tes cheveux si soyez

    tu mets des pantalons

    et des vestes de garçon

    tu as de ces façons d'faire les choses 

    d'fumer une cigarette

    toi t'aime pas les michtons

    qui n'ont rien à t'apprendre 

    qu'ont pas l'amour dans l'âme à panam 

    t'as qu'la ville pour pleurer

    t'es pas une fille qui montre

    t'es pas une fille qui grise

    t'attends le petit prince

    mais t'es toujours toute seule sur le ch'min 

    t'es pas du genre fleur bleue

    à tomber dans les violons

    t'es pas une rose violette

    tes baisers sont du poison 

    c'est pas de gaité d'coeur

    qu'tu disparais dans la brume  

    au matin sans lueur avec tout'la fortune

    t'as pas peur des marlous

    t'as pas peur des casse-cou

    pendant des nuits entières tu leur chantais java, tête en l'air

    tu vides les bouteilles

    et tu remplis les coeurs

    ton amour coule à flots

    tu nous laisses pas sombrer au bistrot

    tu fais du coeur à l'âme

    quand il faut tu déclames

    y'a que toi qui comprend qu'y'a encore des ptits hommes à sauver 

    t'as jeté ta malchance

    t'as perdu ta patience

    tu veux trouver tout d'suite au cas où qu'on t'verrait plus demain 

    tu fais pas du chiquier

    ta vie c'est pas du v'lour

    y'a que les ptits oiseaux pour t'siffler des mélodies d'amour

    t'es pas une fille qui râle

    t'es pas une fille qui chiale 

    t'es une fille qui rêvasse à l'amour d'une autre vie dans paris

    et tu siffles en marchant ton parfum aux passants

    tu te sauves en courant

    prend la fuite en avant

    t'es la belle de paris

    tu nous mènes en bateau

    pour trouver des trésors


    dans les poches des milords

    et tu siffles en marchant ton parfum aux passants

    tu te sauves en courant

    prend la fuite en avant

    t'es la belle de paris

    tu nous mènes en bateau

    pour trouver des trésors 

    dans les poches des milords

    et quand t'as disparu

    un soir pour un bonhomme

    t'as laissé ta galbange et ton âme au comptoir du bistrot

    c'est vrai tu nous s'couais

    nous on y croyais plus

    au ptit bonheur la chance

    dès l'matin fallait qu'on s'bouge le cul

    tout c'que tu nous as dit, reste dans nos esprits

    quand on chante la nuit on entend ta voix qui nous réjouis...


  • Commentaires

    1
    sophie
    Dimanche 22 Août 2010 à 19:57
    auteur
    Mon Dieu je connais cette chanson et je recherche desesperement l'auteur!!!! peux tu m'aider????
    2
    sophie
    Dimanche 22 Août 2010 à 19:58
    auteur
    Mon Dieu je connais cette chanson et je recherche desesperement l\'auteur!!!! peux tu m\'aider????
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :